Coulis de tomates rôties

coulis tomates roties

La fin d’été est pour moi le temps de mettre en conserve le meilleur de la saison pour affronter l’hiver, en fonction du temps dont je dispose…

L’indispensable, sur lequel je ne fais pas l’impasse, c’est le coulis de tomate, que je réalise, je l’avoue, avec des tomates achetées à mon maraicher car ce n’est pas ma production personnelle qui me permettrait de faire mon stock annuel. Demandez à votre maraicher préféré ses tomates trop mûres et il vous fera normalement un beau rabais et vous en mettra de côté spécialement la semaine suivante…

Cette recette n’est pas un coulis de tomate classique et se rapproche plus d’une sauce tomate car il contient des oignons, de l’ail, des herbes etc… D’après le fabuleux livre Petites conserves d’une ferme bio, de Pam Corbin, publié chez la Plage, qui par ailleurs est truffé de recettes délicieuses et originales, j’ajoute une étape « rôtissage » des tomates au four, ce qui allonge un peu la réalisation mais ajoute vraiment au goût.

Ce coulis, enfin, est juste mixé au plongeur et garde donc ses pépins et peaux, qui ne me gênent pas du tout.  Il est ensuite mis en bocaux et stérilisé mais rien ne vous empêche, si vous possédez un grand congélateur, de le congeler.

Ingrédients

  • 2 kg tomates bien mûres
  • 200 g d’oignons
  • 3 à 4 gousses d’ail
  • quelques brins de sauge
  • quelques brins de thym
  • quelques brins d’origan
  • quelques brins de sarriette
  • quelques feuilles de laurier
  • quelques brins de romarin
  • gros sel
  • sucre
  • huile d’olive

Matériel

  • bocaux style le Parfait ou Weck
  • rondelles adaptées
  • ou
  • bocaux de récup style pot de confiture
  • couvercles adaptés en bon état
  • stérilisateur ou très grande casserole et thermomètre
  • lèche-frite de votre four
  • pince à bocaux
  • chiffons propres
  • mixeur plongeant

Préparation

Je vous conseille de choisir des bocaux de tailles différentes pour les adapter à vos usages divers (pâtes pour deux, gros plat de lasagne etc).

Nettoyez soigneusement vos bocaux et faites bouillir les rondelles et/ou les couvercles. Réservez.

Épluchez et émincez les oignons. Épluchez les gousses d’ail et coupez les en petits morceaux. Rincez vos herbes.

Préchauffez votre four à 200°.

Lavez soigneusement les tomates dans un bain d’eau vinaigrée. Débarrassez-les éventuellement de leurs parties abimées et de leur « trognon » et coupez-les en deux pour les placer bien serrées côté peau vers le bas dans la lèche-frite. Continuez jusqu’à la remplir complètement.

Répartissez oignon, ail et herbes (gardez-en en proportion si vous n’avez pas pu mettre toutes vos tomates sur la lèches-frite) sur vos tomates, ajoutez une petite poignée de gros sel et trois cuillères à soupe de sucre. Arrosez enfin d’un filet d’huile d’olive et enfournez pour ? minutes environ.

Quand les tomates sont rôties, transvasez-les dans une grande casserole, mixez-les avec un mixeur plongeant et placez la casserole sur le feu sans couvercle. Laissez mijoter pendant que vos autres fournées passent au four.

Recommencez la garniture de la lèche-frite avec l’ensemble des ingrédients et une fois rôtis, ajoutez-les au contenu de votre casserole et mixez à nouveau. Laissez mijoter encore pour que le coulis épaississent un peu (ça, ça dépend un peu de votre goût, de la variété de tomate utilisée etc…)

Recommencez les différentes étapes autant de fois que nécessaire.

Quand votre coulis est prêt à être mis en pot, versez délicatement le coulis dans les pots en les remplissant jusqu’à deux centimètres du bord. Veillez à ce que les bords du bocal soient bien propres et si ce n’est pas le cas, essuyez-le avec un chiffon propre ou de l’essuie-tout. Placez la rondelle et fermez le bocal ou encore vissez le plus fermement possible le couvercle. Continuez jusqu’à ce que tous les bocaux soient fermés.

Placez-les dans votre stérilisateur (ou grande casserole avec couvercle) en veillant à bien les caler avec des chiffons propres afin qu’ils ne s’entrechoquent pas, remplissez d’eau jusqu’à un centimètre au-dessus des pots. Placez votre thermomètre dans l’eau si le stérilisateur n’en comporte pas un et faites chauffer jusqu’à 100°. Laissez chauffer pendant 20 minutes puis sortez doucement les pots avec une pince, posez-les sur une table et pour les pots style confiture, essayez de les visser encore plus fort, en vous protégeant bien les mains pour ne pas vous brûler. Laissez refroidir complètement.

Quand les pots sont refroidis, vérifiez que la stérilisation a bien fonctionné en ouvrant lez mécanismes des bocaux à rondelle pour vérifier qu’ils ne s’ouvrent pas en tirant simplement dessus. Pour les pots style confiture, le couvercle doit avoir été aspiré vers l’intérieur et donc, quand vous pressez sur le centre du couvercle, il ne doit pas s’enfoncer ou faire du bruit.

Si certains des pots n’ont pas fonctionné, pas de panique, mettez-les au réfrigérateur et consommez-les rapidement. Ça vous permettra de goûter à votre préparation sans attendre…

N’oubliez pas d’étiqueter vos bocaux et rangez-les dans un endroit frais et sombre. Consommez-les dans l’année, arrangés à toutes les sauces (!).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *