Mouhalabieh, petite crème légère du Liban

mouhalabiyé

Voici un dessert tout simple et très léger qui vient à merveille couronner un repas un peu conséquent ou tout simplement combler vos envies de douceur sans trop de culpabilité…

Il se prépare facilement et rapidement mais il nécessitera de patienter quelques heures au frigo pour profiter à plein de ses saveurs, de sa texture et de sa fraicheur…

Il contient du mastic qui est une résine tirée du pistachier lentisque utilisée notamment dans les cuisines grecque, libanaise mais aussi syrienne, iranienne et turque et que vous pourrez ramener de voyages ou trouver en boutique spécialisée. Cela dit, si vous n’en trouvez pas, vous pourrez faire l’impasse sans gâcher votre dessert, il manquera un goût, mais vous vous régalerez quand même.

Je ne sucre pas ce dessert mais le sert avec du sirop d’agave que chacun peut doser à son goût mais si vous préférez, vous pouvez incorporer le sirop d’agave en fin de cuisson en prenant soin de goûter et de vous rappeler que le goût sucré est toujours renforcé lorsqu’on mange froid…

Ingrédients pour 6 ramequins

  • 75 cl de lait cru entier (c’est le mieux, après faîtes avec ce que vous trouvez…)
  • 5 cuil à soupe bombées de fécule de maïs
  • 4 cuil à soupe d’eau de fleur d’oranger
  • 1/2 cuil à café de poudre de mastic
  • 1 poignée de pignons
  • 1 poignée de pistache
  • 2 cuil à soupe de graines de sésame
  • sirop d’agave

Préparation

Dans un petit saladier, placez la fécule et délayez-la avec une petit quantité de lait.

Dans une casserole, faites chauffer votre lait jusqu’à ébullition. Versez le lait bouillant sur le mélange fécule-lait et mélangez bien à l’aide d’un fouet. Remettez votre mélange dans votre casserole et portez à nouveau à ébullition tout en continuant de mélanger.

Laissez épaissir quelques minutes puis retirez du feu. Laissez refroidir quelques minutes puis ajoutez l’eau de fleur d’oranger, le mastic (et le sirop d’agave si vous y tenez). Mélangez bien à nouveau puis versez dans des petits ramequins et laissez encore refroidir avant de les placer quelques heures au frigo pour qu’ils achèvent de figer tranquillement.

Pendant ce temps, dans une petite poêle à fond épais, faites griller les pignons et les pistaches (surveillez bien car c’est très rapide et des graines brulées ne peuvent plus être rattrapées…).

Hachez grossièrement au couteau pignons et pistaches puis ajoutez-leur les graines de sésame.

Servez les mouhalabieh bien frais, saupoudrés de graines et laissez chacun arroser son dessert de sirop d’agave selon son goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *