Ravioles en bouillon potager

soupe de raviole verte

Ça c’est une recette que je pratique depuis longtemps et que j’adore changer un peu à chaque fois, en fonction de la saison et des légumes disponibles. Les ravioles, c’est délicieux, mais c’est difficile de résister et on a tendance à ne jamais vouloir s’arrêter.

Cette recette permet de profiter de la succulence des ravioles tout en temporisant un peu ses ardeurs. Les légumes viennent accompagner et relever ces coquines avec bonheur et le côté « bouillon » y donne même une saveur d’enfance, un peu cocon tout doux…

C’est aussi une recette qui a conquis de féroces adversaires du fenouil et rien que pour ça, je l’aime !

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 navets nouveaux
  • ½ fenouil
  • 1 oignon
  • ½ chou chinois
  • 150 g de champignons de paris
  • 1 paquet de ravioles de Romans (240 g)
  • 1 feuille de laurier
  • Du bouillon de légumes (ou l’eau de cuisson des asperges si vous avez fait la recette précédente)

Préparation

Pelez et lavez oignon et champignons. Émincez-les puis faites-les revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Réservez.

Lavez le fenouil et les navets puis découpez-les finement avec une mandoline.

Faites chauffer le bouillon de légumes (ou de l’eau additionnée d’un cube, à défaut) et ajoutez-y oignon, champignons, fenouil et navets. Laissez cuire à feu moyen.

Pendant ce temps, lavez votre demi chou et retirez-lui son trognon. Coupez-le en morceaux (pas trop fins ceux-là) et réservez.

Il est temps de mettre vos ravioles à cuire. Le reste de votre repas ainsi que vos convives ont intérêt à être prêts car tout va aller plutôt vite maintenant.

Essayez de séparer les ravioles avant de les plonger dans les légumes et ajoutez le chou chinois. Laissez mijoter quelques minutes à peine.

Ajustez l’assaisonnement à votre goût et servez tout de suite, tout chaud tout beau ! N’hésitez pas à agrémenter vos assiettes d’herbes fraîches hachées du jardin et même d’une pointe de crème fraîche pour les plus gourmands d’entre vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *